Ceux qui ont cherché une issue n'ont trouvé que folie.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfin à l'abri

Aller en bas 
AuteurMessage
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Enfin à l'abri   Sam 2 Jan - 14:21

La Main Blanche avait fait passé l'après-midi à faire l'inventaire de ses précédentes découvertes dans l'Alissa. Malgré les risques encourus, par exemple quand un mutant de trois mètres armé d'un pistolet mitrailleur leur est rentré dedans et qu'une horde de zombies agissant comme des vieillards séniles se sont attaqués à eux, et que dire de l'incident du métro, elle pouvait être sûre : ça en avait valu largement le coup.

Elle avait pu un peu améliorer ses deux drones mais également récolter pas mal de matériau plus ou moins rare, dont du cuivre, qu'elle allait pouvoir revendre ou faire réparer pour assez cher.

Elle avait fait rendez-vous avec son camarade pour fêter cette première collaboration ainsi que parler de récompense et tout ce qui allait avec.

Elle s'était pour l'occasion un peu maquillée et s'était dégraissée à fond pour, juste pour ne pas mettre de la graisse sur les verres sérieusement, et portait une robe blanche et rouge assez élégante qu'elle avait récupérée pour l'occasion.

Ils s'étaient fait rendez-vous dans le Vault, un restaurant aux allures d'abris nucléaire. On disait qu'en cas d'attaque nucléaire les clients seraient protégés jusqu'à ce que dehors ça aille mieux. Le restaurant s'était formé après qu'on eut pensé que la brume était radioactive, mais très vite on laissa tomber cette hypothèse car les compteurs Geiger n'affirmaient rien de spécifique quant à la Brume. L'abri était devenu un restaurant. Il y avait également un bar à l'entrée et toutes sortes de couloirs qu'on pouvait visiter qui ressemblaient à un musée.

Elle arriva calmement, constata qu'il n'était pas là, et alla s'asseoir au bar en commandant un verre de whisky le temps d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Sam 2 Jan - 16:28

Calico arriva dans le restaurant habillé d'une chemise bleu à col blanc et d'un pantalon noir ainsi que d'un veston de costume noir qui cachait un 9mm soigneusement rangé dans son holster. Il avançait doucement dans le restaurant arborant son sourire en coin. Il analysait tout le restaurant juste  au cas ou et avait repéré trois membres de noblesse assis à une table prés de l'entrée.

j'ai peut-être été un peu parano sur le coup mais je regrette rien. Si je peux me faire ces trois la à la sortie, j'aurais fait ma bonne action du jour.

Sur le temps de cette courte réflexion, il était arrivé au bar à cote de sa compagne d'un soir et commandait déjà un bourbon. Il jetta un oeil au verre de la mutante et fut satisfait de ce qu'il voyait.

T'as du gout... aussi bien pour les vêtements que pour les alcool. J'me demande ce qui va me faire tourner la tete aujourd'hui. Plus sérieusement.... je t'offre le repas.... et le reste bien entendu.

Sur ce, il fit signe au serveur de tout mettre sur son compte puis but une gorgé de son verre ambrée.

On parlera argent plus tard ok ? je me suis fait pas mal en revendant les merdouilles que j'ai ramassé sur les terroristes et puis mon employeur m'a payé mes contrats.

Un serveur arriva et les guida vers une table situé au fond de l'abri. La place était charmante et situé loin du bruit du bar. Une situation parfaite pour discuter sereinement. Le jeune employé leurs donna des cartes et s’éclipsa.

Que prendre ? je viens jamais ici et puis... ch'ui plus habitué à manger chic. Ca doit faire presque 5 mois que je bouffe des conserves.

Henry se décida finalement pour des cuisses de grenouilles façon patron et une entrecôte sauce aux poivres avec son gratins maison et les 5 variétés de légumes.  Un repas saint pour un homme loin de l’être. L’exécution des timbrés et le charnier le hantait encore chaque nuit et puis la peur de la brume qui avançait irrémédiablement.

J'ai  réussi, je l'ai protégé en zone dangereuse et elle s'en est sortie sans une égratignure mais elle pourrait tout à fait me trouver trop cher et aller voir ailleurs et je me jure que si elle crève à cause d'un imbécile pas capable de faire son boulot, j'étriperais l'enculé qui m'a piqué un contrat et tué une gamine innocente. Rhaaaaa t'as gueule espèce de grande gueule. Si j'ai si peur que ça, suffit que je me baisse mes prix. Pas une  mauvaises idées ça, j'vais y penser et lui proposer une ristourne pour le prochain contrat.

Il observa du coin de l’œil un des mafieux qui s’était levé pour aller au toilettes.

Je sais plus dans quoi il est impliqué mais en tout cas un de ces potes fait partie de la vende de drogues sur Sun Road..... Il se peut que les gaillards me connaissent mais bon grave, je suis pas la pour faire un massacre en tout cas pas encore.

Sa mine s'assombri l'espace d'un instant avant de redevenir joviale et détaché comme à son habitude. Il ne pouvait pas tracasser Heater avec ca. Pas maintenant en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Sam 2 Jan - 20:52

Elle le vit entrer. Ce qui l'étonna c'était qu'il... pouvait bien s'habiller, un vrai gentleman. Les gens sont assez fascinants de temps en temps. Elle sourit à ses compliments, il était plus rayonnant le soir que dans la poussière de l'Alissa à combattre des mutants. Enfin il rayonnait d'une autre manière.

Il disait avoir gagné de l'argent aussi. Elle n'avait pas encore vendu ce qu'elle avait récupéré mais elle pensait avoir de quoi vivre bien pendant trois à quatre semaines environs. Ce qui était un bénéfice viable.

Elle saisit la carte ensuite et commença à lire.

- Écoute je vais prendre exactement comme toi car je sais pas trop comment fonctionne un restaurant donc je vais juste me contenter de faire comme toi pour voir comment tu fais.

Il était vrai qu'elle n'était jamais allée dans un restaurant de sa vie, elle était venue ici plusieurs fois pour le bar, mais jamais pour manger vraiment.

Elle commanda comme lui. Des cuisses de grenouilles ? C'était un truc qu'on mangeait souvent dans l'Alissa. Surtout avec les grosses grenouilles qu'ils avaient... c'était un plat très calorique.

Il semblait très préoccupé par des gens là autour, elle attendait qu'on les serve et l'analysa longuement.

- Quelque chose ne va pas ? Tu as l'air préoccupé.

Elle rit, prit un air creepy.

- Toi aussi tu entends des voix ?

La salade arriva, elle l'observa, dubitative, et se mit à manger lentement, du moins, elle essayait.

- Parle-moi de toi, de ce que j'ai vu tu as beaucoup de choses à me dire... si ça te dérange pas.

Elle aimait être envahissante, mais elle ne voulait pas vraiment le brusquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Sam 2 Jan - 23:44

Il mangeait à son aise mais avec dignité comme si il etait redevenu son ancien lui. Le dos droit, le regard fixe et les bonnes manières bien en évidence. Puis elle posa la question.

Elle veut savoir ? Mais pourquoi ? c'est très bien l'ignorance.... Puis quoi ? je vais lui dire "se sont des embres de noblesse et j'ai décidé de tous les pendre à un réverbéré devant le resto du gros tony avec leurs tripes dans la bouche ? Deja que c'est difficile à comprendre quand on connait toutes l'histoire alors elle, elle va me dénoncer immédiatement. On va opter pour un petit mensonge. Un bon médecin doit savoir mentir pour éviter d’inquiéter son patient.

C'est rien. Ces types me rappellent des amis d'avant.

Ca me dégoûte de dire ça bordel..... ces gens des amis ? des cadavres qui ne le savent pas oui. C'est décidé, je les étripes en sortant.

La blague d'Heater le calma un peu, Enfin, Il espérait que c’était une blague.
Le repas continua puis elle s'interrogea sur sa vie d'avant. Elle voulait vraiment savoir et il n'avait plus la force de mentir. Si ce soir elle partait, il comprendrait. Son histoire est complètement dingue et ferait passé withe chapel pour un quartier charmant.

avant, je travaillais à l’hôpital la morte et j'habitais avec ma fille dans le quartier bravo. Mon ex-femme était partie avec un de mes collègues et habitait alors dans le quartier alpha. Moi, je travaillais dans le service d'urgences afin de pouvoir soigner les pauvres victimes de la mafia. Ces enfoirés ont pour habitudes de tremper leurs balles dans une mixture hautement infectieuses qui garantit une mort lente à leurs victimes si on n'intervient pas très vite. En plus de ca, je faisais partie du conseil d'administration de l’hôpital et j’étais un des seul membres qui n’était pas corrompus jusqu’à la moelle. Les autres membres n'avaient jamais réussi à faire fermer mon service et noblesse était plutôt énervé de ce fait. Je les comprends, je sauvais ceux qu'ils voulaient faire taire et c'est ainsi que pas mal de membres de leurs petites organisations ont finis en tole pour encore pas mal d'année. Je dirais pas que j’étais entré en guerre contre eux. Je voulais juste sauver des gens contre cette exécution barbare. Et puis c'est arrivé........ Un jour en rentrant chez moi, la porte etait entreouverte. Je suis rentré en déposant mon sac comme d'habitudes et quand je suis arrivé dans le salon, Ma fille et mon ex-femme étaient pendues par leurs tripes au plafonds Puis deux hommes sont arrivés, l'un deux étaient armés du calico que j'ai encore et l'autre d'un Tokarev silencieux. Il voulaient m'emmener. J'aurais surement passés à tabac avant de finir comme ma famille alors je me suis rebellé. Je gardais toujours sur moi mon scalpel dans un petit étui. il etait vraiment beau. Le nom de ma fille était gravé en or dessus. Je l'ai donc sortis en faisant mine de sortir des lunettes et quand j'ai eu l’étui en main, l'homme au calico était juste en face de moi. Une colère noire m'a envahis et j'ai sortis la lame en jetant la boite avant de lui trancher la gorge avec une violence que je ne me connaissais pas. J'en ai d'ailleurs cassé la lame alors j'ai fait comme j'ai put pour tuer le deuxième avant qu'il réagisse et l'objet létal le plus proche, c’était le calico. Je me souviens avoir lâché la gâchette uniquement quand le chargeur était vide. Après ca, j'ai voulu allez voir la police mais c’était tous des pourris et aucun ne croyait à mon histoire. J'ai d'ailleurs bien cru que j'allais me faire livrer à noblesse par les forces de l'ordre mais il n'en fut rien. Alors j'ai tout quitté et je suis venu me faire oublier ici avec de nouveaux papiers, payé avec mes dernières économies puis j'ai sombré dans l'alcool et j'ai commencé à travailler pour umbra qui me permet de traquer ces enculés de noblesse. Comme ça j'ai un alibi à chaque fois que j'en tue un, je suis en "opération" ensuite, je pends le cadavre près du restaurant du gros tony et je bois pour oublier. Les gars de tantôt, Ils font partie de la mafia ritals et je compte bien me les faire très bientôt.    

à la fin de son histoire, il avait terminé son entrées et les assiettes avait déjà été amené à la plonge. Le repas principal ne devrait pas tarder et il avait très envie de fumer mais elle avait surement encore beaucoup de questions et il voulait y répondre. Par contre si elle faisait mine de se diriger vers la sortie..... Il ne savait pas comment il réagirais. Il ne pouvait et ne voulait pas la tuer. Peut-être que se serait sa fin ou peut-être que c’était le début d'un nouveau soutien.

C'est toi qui à voulu tout savoir. Tu peux pas m'en vouloir de t'avoir dit la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Lun 4 Jan - 16:10

Des amis d'avant ? Elle pensait qu'il ne disait pas tout mais si c'était vrai c'est que ces amis d'avant devaient être très louches si c'était le cas. Bah. Cela ne changerait pas grand-chose, au moins il était gentil. C'était pas spécialement ses affaires.

Il lui raconta ensuite son histoire. Il était bien médecin. C'était donc... assez intéressant. Elle apprenait des choses. Notamment sur les moyens de torture de la mafia. La jeune femme écoutait avec de grands yeux. L'hôpital était donc aussi corrompu ? Elle n'avait pas eu l'occasion d'y aller, elle savait s'auto-guérir de toute façon. Enfin, elle avait eu de la chance.

Elle mit le poing devant sa bouche lorsqu'il commença à parler de l'exécution et se mordilla la main.

- Merde... !

Elle eut des larmes aux yeux quand il parla du scalpel avec le nom de sa fille, mais ne dit rien.

Il expliqua tout et elle comprit mieux l'histoire.

- Je vois... tu pourras de toute façon compter sur moi pour mon soutien. Je doute que tu veuilles que je me mette en danger, mais je peux te fournir toutes sortes d'informations avec des drones. Je sais les rendre furtifs, tu pourrais en avoir besoin.

Le plat arriva ensuite et elle commença à manger.

- Ça pimenterait mes affaires. Mais... je ne travaille pas pour Umbra, j'ai une dent contre eux... enfin ils ont pas l'air de beaucoup aimer ma couleur de peau, c'est surtout ça le problème. Quant aux mecs de la Justice, j'ai pas de problèmes avec eux, ils font leur truc, je fais le mien. Quant à la noblesse, écoute... c'est comme tu le souhaites.

Elle mangea, puis ajouta :

- Mais ça doit rester derrière les rideaux, j'ai de gens de tous les bords qui viennent chez moi, pas intérêt à savoir que j'ai des penchants en matière de factions sinon je risque de perde de la clientèle, je dois rester neutre..

Elle goûta une cuisse de grenouille et ajouta :

- C'est bon... ça a plus de gout que celles qu'on trouve dans l'Alissa. Mais on les mange encore vivantes et elles sont bien plus grosses. Tu n'es jamais vraiment allé dans l'Alissa, si ? J'ai passé une bonne partie de ma vie là-bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Mar 5 Jan - 18:44

Mon histoire l'a touché ? Et elle se barre pas en criant ? Je crois que j'ai trouvé tout aussi taré que moi.... si pas pire. Pour me proposer son aide, elle doit vraiment etre inconsciente mais en meme temps, je trouve ca charmant....

Je peux pas dire que ton aide serait de trop. J'ai toujours besoin de renseignement et tu n'as pas à t’inquiéter pour la discrétion. Le secret professionnel est toujours de mise

Il but un coup et arbora une expression à mit chemin entre rigolade et charme.... Ce qui etait surement très bizarre sur sa tronche de dépressif.....

Sinon, on peut pas dire que j'aime particulièrement Umbra mais ils sont efficaces et m'ont aidé alors je ferme les yeux sur leurs petites sauteries anti-mutants..... Il s’arrêta un moment. même si j’espère pouvoir les quitter un jour pour m'installer en tant qu'indépendant. En tout cas, il est hors de question que je retourne à mon ancienne vie. Mes vieux fantômes me hantent déjà suffisamment.

Le repas continua sur sa lancé et on en arriva au moment fatidiques du "débrief"

j'peux pas dire que je vais souvent à Alyssa 32. J'y avais même jamais posé un orteil mais par contre, j'ai déjà "visité" Alyssa 128 pour les présentations des nouveaux traitement expérimentaux pour endiguer les mutations et infections et je peux te dire que si y à encore un monde en dehors de cette putain ville, on a les moyen de raser 4 fois le reste de la population mondiale. Et si j'avais pas noyé mes 6 années d'études avec de l'alcool bon marché, je peux te dire que c'est pas la bonne idée de fréquenter le no-man's land dans ton état. Tu pourrais fortement aggraver tes mutations alors que tu t'en est bien sortis.... Pour le moment. Je pourrais meme dire que je suis content que tu ayes muté parce que sinon, t'aurais surement eux plus de moyens et t'aurais pas engagé un alcoolo comme moi pour assurer ta sécurité.... Enfin raconte moi un peu ta vie avant qu'on discute finance.

Henry semblait cynique et terriblement mélancoliques mais on ne pouvait pas vraiment sentir de nostalgie quand il parlait de son ancienne vie. On percevait surtout de l'amertume et une envie de vengeance qui le rongeait tout les jours un peu plus.....
Il avait eu le temps de finir son entrée sur le temps de son monologue idiot et attendait patiemment le repas principal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Mar 12 Jan - 16:44

Elle écoutait ce qu'il disait. Il semblait apprécier son offre, ce qui la fit sourire. Elle finit son entrée tranquillement. Elle espérait que même s'il ne souhait pas retourner à son ancienne vie il rechignerait pas à lui remettre les tripes en place, dans tous les sens - ce qui la fit sourire - le moment venu. La suite l'intrigua.

- Alyssa 128 ? Tu as eu de la chance d'avoir pu le visiter, j'ai pas pu personnellement. Je sais qu'il y a quelques années alors que ce n'étaient que des centres de conférences des personnes hautes nommées y allaient souvent. Il y avait même un train spécial qui reliait Solicity à l'Alissa pour un accès sécurisé. Maintenant c'est plus le cas, c'est devenu une zone hautement protégée et seule l'élite intellectuelle du pays y accède. On ignore ce qu'ils y font . Et il n'y a plus de train, on y accède par camion il me semble, avec des fourgons blindés et tout. Les temps changent.

Il lui annonçait ce qu'il avait vu là-bas. C'était impressionnant, elle comprenait pourquoi ils avaient fermé au public et que c'est devenu une zone sécurisée, y avait des trucs qu'on devait pas connaitre.

- Si je suis pas riche c'est surtout parce que je suis honnête, c'est ça qui fait une clientèle intelligente.

Elle rit. Deux hommes vêtus en Umbra vinrent et prirent la table d'à côté. Un étant grand et blond et l'autre était noir et chauve, ils étaient armés sous cape et semblaient effrayants. Elle secoua la tête et fit semblant de pas les voir, mais elle avait peur. La serveuse apporta le plat principal et elle commença à manger, tremblant un peu et demanda un vin aussi.

- Pour ma vie... j'ai vécu longtemps dans l'Alissa, mais suite à une attaque l'endroit où je vivais à été mise à sac. J'ai pu m'enfuir avec un gars, on est devenu bons potes et il m'a légué son affaire après sa mort, et ainsi j'ai pu reprendre une vie normale. Je pourrais en dire plus mais il y a tellement à dire..

Les deux personnes derrière semblaient parler avec une langue étrange qu'elle ne comprenait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Mar 12 Jan - 17:51

honnête et vie à la dure? Voila le cocktail qui forge les plus belles femmes mais là n'est pas la question. On va bientôt devoir parler argent malheureusement.....

calico toisa les deux hommes de l'organisation pour laquelle il "travaillait".

non seulement ils sont en uniformes et en plus ils sont armés. Si ces deux la sont pas là pour faire du grabuge, je suis devenu attardé mais pas de chances pour eux, je suis là et je vais m'empresser de prendre mon badge

Calico fouilla la poche intérieure gauche de sa veste puis la droite avant d’arrêter l'air  contrarié

Bordel, j'ai pas mon blouson et j'ai donc pas mes papiers......... Si ces messieurs veulent faire un massacre, j'ai rien pour les en empêcher à part mon flingue et un couteau de table......

Henry voyait bien que la présence des miliciens tracassaient son amie et cette pensée l'embarrassait énormément. Il en faisait certes parties mais c’était sans grande conviction et Il voyait ça plus comme un service qu'il rendait en échange de  sa nouvelle identité

Ne t’inquiètes pas. Ils ne feront rien, absolument rien alors on continue gentiment de discuter et si l'un deux fait mine de vouloir faire le chaud, j'étale sa cervelle sur sa table.

Le vieux médecin était décidé et ne s'inquiétait absolument pas de la langue bizarre provenant de la table d'à cote. Ça ressemblait légèrement à du vieil anglais mais cette langue n’était plus utiliser que par les bourges. De toutes façon, un cadavre ne parle pas.

Il se remit à manger tranquillement en regardant d'un air joyeux et protecteur sa jeune patronne.

Je suppose que tu te demandes mais pourquoi il prends toujours toutes ses précautions pour moi? Et je vais te répondre simplement. Parce que je ne laisserai plus une brute ou un con, c'est aux choix, faire du mal à quelqu'un que j'apprécie. Donc on parlait de toi...... Tu vas me prendre surement pour un goujat mais ta mutation, elle s'est manifeste quand pour la première fois ? Bien sur si tu veux pas répondre, c'est tout à fait ton droit.

Les deux hommes de la milice commençait à parler avec plus d'intonation et 3 marchands du coin c’était barrés suite à une tirade du blond. Il connaissait un des 3 fuyards. C’était le genre de types qui avaient rarement froid aux yeux. Il l'avait déjà perdre un œil pendant un bagarre, le remettre et casser le crane de son adversaire avec un parpaing avant de jurer en allant à l'hosto.  

Pas bon ca...... mais bon. Je prendrais de toutes façon l'avantage en attaquant en premier si il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Mer 13 Jan - 18:59

Il la rassura, mais elle devait admettre que les autres gars n'avaient pas apprécié ces dires, s'ils les avaient entendus. Cela dit, cela ne changeait pas grand-chose. Il lui dit ensuite qu'il l'appréciait, ce qui la fit sourire.

- Je ne m'attendais pas en te voyant la première fois que tu finirais par m'apprécier...

Elle décida de répondre à sa requête ensuite. Elle réfléchit.

- J'ai fui l'Alissa pour certaines raisons.

Elle fit de grands yeux en le regardant après avoir dit ça. C'était pas spécialement important, mais ça réveillait la curiosité. Elle lui fit un grand sourire.

- J'ai vite rejoint une communauté de, je sais pas, des brigands, des gens qui vivaient tranquilles avec ce qu'ils trouvaient, on s'attaquait aux étrangers qui venaient emmerder mais on était hostiles à personne. Après en général on laisse pas vivre ces gens longtemps, y avait souvent des patrouilles bien mieux équipées qui venaient faire le ménage. Enfin.

On était pas loin de la Brume, et au fur et à mesure ça dégénère. Tu perds tes dents, elles repoussent, tu changes de couleur et de corpulence, et tu finis par pourrir. J'ai pas fini par pourrir mais beaucoup qui étaient là depuis longtemps ont vraiment fini par pourrir, ils avaient plus rien d'humains, mais malgré tout ils avaient un poste à leur gout dans la communauté et ils n'étaient pas hostiles. Personne n'était laissé de côté. C'était assez beau en fait.


Elle rit.

- Au moins j'y suis pas restée longtemps, je suis encore bai... enfin, tenable.

Des mecs s'étaient mis à partir ensuite. Elle plissa les yeux et chuchota.

- Tu les connais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Jeu 14 Jan - 19:31

hmmmm de la pourriture? une infection provoqué par l'exposition à des substances de la brume peut-etre ? Ou par Une bactérie qui prolifère dans les aliments? Tellement de possibilités..... Mais je suis certain que mes anciens collègues trouveront un jour et pourront éviter de nouvelles infections ou mutations.

heater ! tu vas me choquer avec de pareil réflexion! Il sourit brièvement. Tu es bien plus que tenable. On pourrait même croire à une forme rare d’anémies si tes yeux n’étaient pas si vivant.

Elle me demande si je connais les lascars qui se barrent ? Lui dire la vérité va la stresser alors on va éviter de tout dire.....

J'en connais un. C'est un marchand avec un sens des affaires aussi aiguisés qu'un sabre d'escrime. On pourrait dire qu'il est légérement inconscient et qu'il aime le risque. Je l'ai jamais vus en action et je suis sur que sa réputation est surfaite...

Les deux miliciens continuait à hausser le ton et l'un des deux semblaient de plus en plus nerveux. Si Henry comptait bien, C’était leurs quatrième shots en à peine 30 minutes. De quoi brouiller les idées et rendre agressif même le plus grand des pacifistes.

Calico déplia sa serviette sur la nappe et plaça discrètement son arme en dessous. il gardait sa main sur la serviette bombé en faisant mine de ne pas prêter attention au pathétique spectacle offert par les représentant de son employeur.

Le serveur leurs apporta un verre offert par la maison et chuchota ses plus plates excuse pour la table voisine. Henry acquiesça  de la tète.

On va malheureusement devoir parler argent.... Je suis pas gourmand. Pour l’entièreté de l’opération plus mes munitions, Je dois te demander 50 dollars et je t'offre le resto et une réduction de 30% sur le prochain contrat....  

Les voisins de table se levèrent enfin et sortirent en poussant un des serveurs qui renversa son plateau garnit de nombreuses boissons alcoolisés.

C'est pas trop tot........ Mais j’espère que tu me laisseras quand le même le privilège de te raccompagner ne serait-ce que pour honorer notre contrat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Sam 16 Jan - 20:51

Une anémie ? C'était très rassurant. S'il existait, elle se réjouissait de trouver l'union des fantasmateurs des anémiques. Elle sourit cependant, elle aimait bien ce genre de remarques. Visiblement l'autre type était un marchand assez connu. Elle en connaissait des marchants véreux, les mecs de Amprestige en premier lieu, mais elle n'avait jamais entendu parler de celui-ci.

Visiblement, cela le mettait sur ses gardes, il avait porté sa main très certainement à son arme. La Main Blanche soupira. On ne pouvait plus faire trois pas dans Solicity sans que ça parte en couilles. Même dans l'Alissa parfois c'était plus sûr.

Il parla ensuite argent. Elle sourit. Seulement 50 Crédits. Cela ne lui plaisait pas, y avait très certainement le facteur purement financier, elle lui devait de l'argent car elle l'avait mandaté, mais, c'était pas ce qu'elle avait vraiment convenu.

- Cinquante dollar, heh. C'est même le salaire minimal pour quelqu'un qui est payé à appuyer sur un bouton pour faire démarrer un train toutes les huit heurs dans un bureau du District Nadejda. Compte tenu le facteur risque c'est-à-dire celui de vivre l'Enfer, je te dois bien plus.

Elle rit.

- Je l'admets, si ce que j'avais rapporté ne rapporterait rien j'aurais pas tenu ce discours, mais je ne veux pas te manquer de respect. Tu auras 250$. J'ai rarement payé un collaborateur autant mais tout s'est trop bien passé et c'est le minimum moral que je pourrais te payer. Quant à la remise, on verra ensuite, enfin. Le futur est le futur. Merci pour le reste.

Elle se leva une fois son verre bu, et se dirigea vers la sortie avec lui.

- Il faut que je rentre, les gens ont eu vent de mes nouvelles trouvailles et j'ai intérêt à être en forme demain pour les négociations quand ls gens s'amasseront devant l'atelier. Tu peux m'accompagner.

Elle lui fit un grand sourire, frotta sa tête contre son épaule affectueusement et l'invita à la suivre.

[Tu peux faire encore un post et j'y réponds ou quelque chose du genre Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Lun 18 Jan - 20:30

Et bien en avant alors il souriait franchement et semblait content à sa manière d'avoir passer cette soirée avec elle. En partant, calico paya l'addition de 150$ sans broncher et laissa un pourboire de 15$ pour le silence du serveur sur l'arme sortie en plein milieu du restaurant. ils sortirent ensuite par la grande Porte blindé qui donnait sur un petit couloir de 10 mètres avant d'enfin arriver dans la grand rue du district. c’était la seule rue à peut près correctement éclairer de tout le district et la seule ou on croissait régulièrement des forces de l'ordre...

Voila qui est rassurant. Les deux enfoirés de tantot ne sont pas en patrouilles alors soit ils sont en opération spéciale et je les verrai plus de la soirée soit ils sont en permissions et là.... Faudra éventuellement pas trop traîner si on est suivis.

henry s'alluma une clope bon marché, rangea son portefeuille et reprit heater par la taille

j’espère que tu me permet ? et j’espère aussi pouvoir te faire confiance pour nous amener à bon port. t'es bien la première personne à qui je m'attache depuis mon arrivé ici alors soit je suis embrumé soit je crois que je me suis fait à cette nouvelle vie. c'est vrai que c'est pas trop mal ici. J'ai plus de problèmes qu'avant et les fusillades sont régulière mais les gens sont bien plus vrais et fréquentable que là-haut. Ha et j'ai les matricules des deux connards de tantôt. Ils se pourraient que je leurs mette une rouste un de ces jours....  

la jeune fille et le vieux déchus marchèrent dans les ruelles de nejada qui était pour une fois aérer par un courant d'air frais. c’était très probablement les systèmes d’aération du district qui c’était enfin activé.  

hmmm, le secteur ne pue pas pour une fois ou alors j'ai trop bu....nan j'ai bus plus de 3 verres.... Et si je venais à trembler? Bordel, elle me prendra surement pour un déchet humain.... J'en suis pas tellement loin mais j'aimerais pas que ca se voit de trop....

pourquoi ? Pourquoi tu m'as pris moi, j’étais défoncé, je puais l’alcool et je devais avoir l'air pitoyable et incompétent....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   Mar 19 Jan - 19:38

Elle apprécia qu'il la prenne par la tête. C'était une belle soirée, bien qu'on ne voyait pas le ciel d'ici, juste plusieurs niveaux de gens qui vivaient leur vie dans des galeries souterraines à l'architecture très intéressante.

Elle lui répondit :

- Je connais le chemin comme ma poche. Et tout comme ma poche, j'y trouve des trucs que je me souviens pas avoir mis là. Quant aux gens vrais... disons qu'ils essaient pas de paraître vrai et assument qu'ils ne le sont pas. C'est là toute l'honnêteté de la chose, pouvoir dire franchement "je suis un connard". Je ne sais pas trop comment sont les gens là-haut, j'y mets pas les pieds et à part moi j'estime personne qui achète Amprestige. Et doit y en avoir un paquet là-haut. Chacun son élément, on va dire.

Ensuite il posa une question qui semblait lui venir du cœur. Elle ricana. Cela semblait logique.

- Tu avais la gueule a avoir buté quatre types sur le chemin, tu pouvais pas être mieux. Et en général dans l'Alissa tu apprends à différencier les gens qui ont l'air louches pour savoir s'ils vont être bien ou pas pour ce que tu comptes en faire. C'est beaucoup plus difficile à déterminer quand la personne en face porte un masque. Genre, un costume, qui s'est bien coiffé, et qui sourit bêtement. Au moins tu m'as facilité les choses.

Elle soupira, ils finirent par arriver devant chez elle.

- Ainsi s'achève notre périple. On garde contact, si j'ai de nouveau besoin de tes services, ou... pour un café. J'ai encore du travail ce soir. Merci de m'avoir raccompagnée, et pour tout. On peut se revoir... oh, tu peux passer demain soir, je pense.

Elle avait dit le "pour un café" d'une voix volontairement sensuelle, elle lui fit un clin d’œil, l'embrassa sur la joue, et finit par rentrer chez elle, lui souriant tout le long, en espérant de ne pas l'attrister. Mais elle avait vraiment des choses à faire, alors elle devait prendre congé de lui.

[Fini !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin à l'abri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin à l'abri
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» Tombeau ou abri de fortune ? [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solicity :: District Nadejda :: La Negra :: Restaurant "The Vault"-
Sauter vers: