Ceux qui ont cherché une issue n'ont trouvé que folie.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brûlures chimiques

Aller en bas 
AuteurMessage
Nancy S. Lovelace

avatar

Messages : 65
Argent : 3350

Char Data
Classe: Chimiste
Expérience totale: 160
Arme primaire: Poing Démocratique

MessageSujet: Brûlures chimiques   Sam 12 Mar - 13:40

Il faisait chaud, horriblement chaud. Curieusement, elle n'était pas vêtue de son uniforme habituel, et n'était pas accompagnée par une troupe comme elle l'était normalement. On pouvait penser qu'elle était gardée de loin par des Snipers mais qui pouvait l'admettre ?

Le soleil tapait haut dans le ciel, tel une furie. Les gens étaient sortis pour promener, profiter des belles fontaines et des coins d'herbe sous le regard des buildings qui montaient jusqu'au ciel. D'ici, à l'horizon, contrairement à partout ailleurs à Solicity, on ne voyait pas la brume, on ne voyait pas de camés, de mutants, de mecs armés partout, c'était plutôt clean.

Des familles promenaient ensemble, bien habillés, et quelques fois on pouvait voir des gens armés, costume bien taillé, qui patrouillaient à l'ombre, sachant pertinemment qu'aujourd'hui comme toute la semaine qui a précédé personne n'allait troubler l'ordre public.

A l'abri du mal, de la Brume, le Quartier Bravo était un très beau quartier.

La jeune femme s'était vêtue d'un t-shirt vert avec écrit "I AM WITH STUPID", chose qu'elle ne portait pratiquement jamais car cela ne masquait pas de jolies preuves qu'elle tournait aux boostants, mais elle s'était arrangée pour régler ça avec des bandages le long de ses bras.

Avec ça elle perdait en charisme mais elle était venue incognito et avec son accoutrement traditionnel tout le monde se serait déjà enfui en courant. Elle portait ensuite un jeans troué de manière bien trop provocante et dans ses inombrables poches trouées et remodelées elle avait de quoi se défendre, un Poing Démocratique dans chaque poche pour les sortir de nulle part en cas de besoin.

Au bout de son bras ballant, sa trousse de soins qui contenait effectivement du soin ainsi que son nécessaire de survie.

Des soldats, la voyant un peu intruse dans ce monde où tout le monde s'habillait bien, l'abordèrent.

- Vous êtes perdue ?

Elle se tourna, ses yeux cernés les dévisagèrent, et elle répondit :

- Non, j'attends un ami.

Ils plissèrent les yeux, et finalement haussèrent les épaules avant de partir. Elle put entendre "je t'avais dit c'était une camée" "elle attend son dealer ?" "non pas possible ici ce serait trop flagrant ... " " on aurait dû la fouiller ". Elle se contenta de les regarder partir, comme hypnotisée, la bouche béante. Elle sortit un flacon de sa poche et pop.

Puis elle s'avança vers le lieu de rendez-vous, et, sous le soleil, tranquillement brûla sa peau diaphane. Elle attendait patiemment son nouvel ami et, en toute confiance, avait choisi de ne pas s'entourer de gardes et la jouer stealthy. La main tremblante, elle sortit de son sachet des têtes d'herbe médicinale et tranquillement se roula quelque chose et profita clairement de ce bel après-midi, à patienter près du lieu de rendez-vous.

Elle avait également pris de l'eau et un petit en-cas au cas où il mettrait du temps.

Elle patienta, avec ce qu'elle avait dans le sang de toute façon le temps coulait suffisamment vite. Deux gars s’assirent autour d'elle, visiblement des habitants assez jeunes qui étaient loin d'avoir connu l'enfer de l'Alissa et les guerres de gangs. Ils patientèrent un moment.

- Salut, je t'ai jamais vue avant ici, tu viens d'emménager, ou tu visites ? Si tu veux on peut te faire une petite visite guidée et boire un verre.

Elle regarda à droite, esquissa un sourire carnassier, et rétorqua :

- لي فاتك ب’للأ فاتك بحيلة

Un truc qu'elle avait appris par cœur pour qu'on la laisse tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Brûlures chimiques   Sam 19 Mar - 16:57

Il avait recu une petite enveloppe cacheté il y a de ca 2 jours. Cette taré de Nancy voulait le voir dans le quartier Bravo.

Mon ancien quartier hein ? Pourquoi ? Elle a fait ses petites recherches ? Surement..... Mais la n'est pas la question, j'ai bien envie de voir ce qu'elle veut et tant pis si elle sait.

Il s’était habillé d'une chemise bleu et d'un pantalon noir. Pour ne pas paraître trop agressif, il avait laissé son calico à la maison pour juste prendre son browing qui était bien fixé dans le holster qui lui ceinturait la poitrine. Il avait accroché à sa ceinture son badge de Umbra pour éviter les contrôles d'identité qui était une véritable plaie dans cette partie de la ville. En allant au rendez-vous, il passa brièvement devant son ancien chez-lui mais la circulation était fluide et il ne resta pas longtemps dans le coin. Quelques minutes plus tard, il garait son véhicule sur une place qui venait de se libérer et partit à la recherche de sa commanditaire.

Il la trouva fort vite, malgré son allure fort différente. Pour une fois, elle n'avait pas l'air d'un cadavre en devenir et ca lui faisait plaisir. Il l'accosta par derrière en grossissant sa voix.

Ceci est un contrôle de la milice umbra, veillez mettre vos mains en évidences et vous retournez lentement. Si vous ne le faites pas, je serai obligé de vous payez une pierre mademoiselle.

Il termina sa phrase en éclatant de rire puis lui sourit legerement.

Alors comme ca, tu voulais me voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy S. Lovelace

avatar

Messages : 65
Argent : 3350

Char Data
Classe: Chimiste
Expérience totale: 160
Arme primaire: Poing Démocratique

MessageSujet: Re: Brûlures chimiques   Mar 22 Mar - 20:27

Les deux camarades commençaient à l'ennuyer, elle se mit alors à s'agiter, posa sa mallette sur ses genoux, sortit une seringue ce qui les effraya et s'injecta une petite dose, avant de regarder vers eux avec un sourire creepy d'un air à demander "vous en voulez aussi ?"

Suffisant pour qu'ils détalent comme des lapins. Elle rangea le tout en espérant que personne n'ait vu et qu'ils n'allaient pas prévenir des gardes ou quoique ce soit.

Elle patienta jusqu'à ce qu'une voix familière l'invita à lever les mains, pour ... boire un pierre ? Elle hésita à se retourner et finalement le fit. Il rit. Est-ce qu'elle voulait le voir ? Elle poussa juste un soupir de soulagement et lâcha un sourire.

- Mon ami ! Je savais que j'allais vous retrouver.

Elle s'approcha de lui et le salua, avant de l'inviter à marcher.

- C'est une belle journée n'est-ce pas... ? Si le ciel est aussi déagé ce soir on pourrait sacrifier quelques humains sur le toit d'un immeuble, le feu se verrait partout dans tout Solicity, on en entendrait même parler dans les journaux, qui sait...

Elle eut un vague sourire, puis le regarda :

- Je plaisante. On risquerait de se faire choper si on organise pas ça bien de toute façon.

Qu'elle plaisante là ou pas n'avait que peu d'importance, elle aimait laisser patauger ce mystère. En tournant à une allée ils purent voir deux groupes de personnes, assez jeunes, qui se gueulaient dessus. Visiblement ils cherchaient une confrontation et tout ça allait finir en baston générale. Elle s'arrêta, et dit :

- Tu veux contourner... ? J'ai pas de snipers cachés et je doute que ce soit une bonne chose pour l'histoire de mon Ordre d'avoir à raconter que l'Élue s'est faite planter par des gamins de 15 ans... Je te suis. C'est toi l'homme après tout.

Son regard semblait serein, mais totalement vidé d'expression. Elle voulait jouer la fille à protéger mais une fureur imperceptible tournoyait en elle dans un cercle de feu, totalement inhibée par le masque de fille sage qu'elle arborait. Elle allait juste le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Brûlures chimiques   Mer 23 Mar - 22:19

On dirait bien que même ici tu peux pas t’empêcher de te tuer à petit feu.... Mais c'est pas mon problème.

L'idée qu'elle émettait ne le surprenait même pas, elle devait etre complètement pété. Lui-même n’était pas vraiment fréquentable quand il avait un peu (beaucoup) trop bus.

C'est effectivement une belle journée.... C'est dommage que ce quartier soit si amer à mes yeux.

Il attendit un cour moment avant de continuer sa phrase.

La dernière fois que je me suis baladé sur cette avenue, j’étais avec ma fille pour aller lui acheter une robe pour un bal avec son copain. Et maintenant, je traîne ma veste sur Sun Road pour me bourrer la gueule. Une véritable descente au enfer. J'ai l'impression d'habiter dans une autre ville et pourtant c'est juste à quelques kilomètres de mon ancien chez moi.  

En voyant le groupe de jeunes qui s’apprêtait à se battre, il reconnut un jeune. yeux bleu, cheveux aubruns, Visage fin et regard méprisable.... Pas de doute, c'est Lorio, son ancien beau-fils et accessoirement un véritable petit crevard qui n'est même pas venu à l'enterrement de sa copine. l'occasion de lui donner une petite leçon était trop belle. Apparemment, c’était le garçon en face de lui qui cherchait des noises mais bon, taper sur les deux gamins n’étaient pas vraiment un problème.

Nan, on va s'en mêler. Tu trouves pas qu c'est une honte que des gamins se battent en rue ? Ça inspire pas le bonheur tout ça.....

Henry accrocha bien son pistolet dans son holster, prit une légère inspiration et se dirigea tranquillement vers les jeunes au sang chaud.

-Bon les gamins, je vous donne trente secondes pour vous disperser. Apres ca, c'est grand coup de pieds dans le cul pour tout le monde et Ceux qui se plaignent, je les fais embarquer direction les geôles d'umbra.
-Qu'est ce qu'il a papy? Il veut faire le chaud ? Hein ?Laisse nous. C'est pas un agent tout seul qui va nous faire peur.
-C'est quand même très con à cet age là. Tu trouves pas Alice?

La personne qui lui avait répondu était son ancien beau-fils devenu une véritable petite racaille bourgeoise. Typiquement le genre de gars qu'il détestait aussi bien avant que maintenant.
Ses amis étaient en demi-cercle derrière lui, Henry supposa que c’était pour impressionner. L'autre Gamin avait ete plus intelligent et avait fait replier sa petite bande pour examiner la scène.

Alice, tu ne noteras pas dans le carnet ce que je fais maintenant d'accord ? Ca pourrait etre embêtant.

Le doc attrapa Lorio par le bras, le tira vers lui pour lui foutre une bonne mandale sur l'oreille gauche  avant d’enchaîner par un mouvement de clé de bras retourner pour enfin lui botter le cul par trois fois avant de le jeter par terre.

-On dirait bien que finalement tu es innnofensif. Et moi qui coryais que vous alliez vous battre.
-Vous allez me le payer espece de salo. Les gars ! chopez le !

Sur ce, la bande potes se jetta sur Henry mais ils furent malheureusement stoppé dans leurs elans par l'autre petit gang de jeune qui décida de passer à l'action à se moment la. Henry se ramassa tout de meme un uppercut qui le fit atterrir dans les bras du leader de la cavalerie de gamin.

Alors monsieur, Vous n'allez pas nous arreter pour ca?
Il se pourrait que tu gagnes une prime pour assistance à milicien mon gamin.

Celui-ci semblait tout de même un peu plus respectable que Lorio. Veste en cuir cintré, Coiffure impeccable et visage amicale. C’était un tombeur sans aucun doute et il avait presque gagné la sympathie du vieil alcoolo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy S. Lovelace

avatar

Messages : 65
Argent : 3350

Char Data
Classe: Chimiste
Expérience totale: 160
Arme primaire: Poing Démocratique

MessageSujet: Re: Brûlures chimiques   Lun 28 Mar - 15:15

Se tuer à petit feu. Elle lâcha un soupir. Elle aimait vraiment pas qu'on lui parle ainsi. Dans son univers elle était ce genre de monstruosité complètement pétée qu'on vénérait par crainte, mais dans ce monde-là elle n'était qu'une junkie de plus.

Elle au contraire trouvait que ce quartier n'était pas spécialement armé. OK un garde par là ou l'autre mais là où elle avait eu le malheur d'aller même la grand-mère du coin avait sa sulfateuse pour protéger son stand de gaufres.

Ensuite il parla de sa fille. Cela la fit tiquer car il ne semblait pas qu'il lui avait déjà parlé d'une quelconque fille. Ce personnage semblait plus sombre qu'il y paraissait. Elle essaya de ne pas trop montrer son étonnement mais celui-ci était effectif.

Nancy eut un sourire lorsqu'il parla d'aller s'en mêler. Elle n'était pas vraiment armée si eux l'étaient mais lui l'était. Alors ils allaient jouer au prince charmant.

Il les interpella et les menaça, curieusement cela ne les impressionna pas. Elle aussi aurait joué au con mais eux...

- Y a pas à dire, ils sont sacrément cons.

Elle ignorait pourquoi il semblait si déterminer à s'y mêler. Elle restait en arrière et surveillait ceux qu'il ne surveillait pas. Il lui demanda de ne pas le noter. Elle lui chuchota doucement.

- Pas de soucis, par contre j'ai pas pris de quoi payer les témoins et transporter les corps, si ça dégénère alors trouve une solution propre.

Ce qui semblait espéra-t-elle les effrayer. Juste un peu au moins. De sa voix froide et son regard qui l'était tout autant... mais ils passèrent à l'attaque. Sans arme. Face à un mec armé. Et le groupe d'en face visiblement vinrent le sauver, il prit quand même un coup.

Contrairement à ce qu'elle avait pensé ils allaient pas sortir de couteaux pour les schlass ou elle ignorait quoi, c'étaient juste des gamins un peu trop cons, mais plutôt inoffensifs. Et elle, elle ignorait comment réagir. Elle allait pas se jeter sur un, euthanasier un autre, et finir le chef avec ses poings américains. Elle se ferait arrêter et devrait annuler ses rendez-vous, ce serait chiant.

Elle ignorait totalement comment réagir, ils semblaient encore trop jeunes pour tabasser des gens indépendamment de leur sexe. Elle trouvait ça plutôt beau. Des gamins encore jeunes à l'abri des règlements de compte entre gangs et des sacrifices humains pour déconner.

Elle fit attention qu'on ne fasse pas attention à elle, ingéra une pilule, essaya comme ça :

- Vous devriez peut-être arrêter de vous battre, et surtout arrêter de contester l'autorité ainsi. Autant lui il est sympa, autant moi, du temps où ils m'avaient pas encore retiré mon badge je vous aurais brisé les jambes.

Elle eut un sourire. Elle regarda son camarade d'un air de dire "tu comptes faire quoi maintenant".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Brûlures chimiques   Sam 2 Avr - 22:15

Y a pas à dire, cette fille sait vous foutre les jetons. Elle aurait fait un très bon agent dans les quartiers chauds mais bon, elle fait régner la loi à sa manière.

Arriva ce regard interrogateur de la part de Nancy. Sa réponse fut assez claire, il sortit ses menottes. Les passa au bras de lorio qu'il jeta finalement la tète la première dans une poubelle.

-Bon, maintenant les gamins qui ont osé s'interposer entre moi et votre petit con de chef, vous avez 20 secondes pour dégager. Et vus que j'ai pas assez de menottes, je devrai vous neutraliser autrement si vous n’obéissez pas et quand je dis autrement, se sera beaucoup plus éxpéditif.
- T'auras jamais les couilles de nous tirer dessus.

Le gamin qui avait parlé devait être un petit casse couilles de première  vu la confiance qui ressortait de ses yeux. Il était encore debout mais titubant contrairement à tout ses amis qui s’étaient ramassé une branlé de la part de leurs jeunes adversaires.

Une fois le chef au tapis, la troupe est désorganisé.... Les autres gosses ont bien choisis leur moment.

Henry jeta son flingue à Nancy.

Moi, j'aurais peut-être pas les couilles de tirer mais elle, je parierai pas dessus. Crois moi, elle est pas seule dans sa tète.

Son interlocuteur semblait déjà un peu moins sur mais il restait encore debout face à cette authorité qu'il semblait tant aimer défier.

La petite cavalerie de blousons noirs, qui avait si bien aidé le doc, s’étaient quand à elle retiré au bout de la rue. C’était sans nul doute qu'ils voudraient taper un brin de causette après toute cette histoire.

Henry recula alors de quelques pas pour observer la réaction de Nancy face à cette responsabilité. Il voulait savoir si elle se contrôlait encore quand elle etait sous influence et si cette expérience devait mener à la mort de Lorio.... Et bien ca ferait d'une pierre deux coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brûlures chimiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brûlures chimiques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abécédaire des éléments chimiques
» Jouer avec le feu, c'est rendre compte de ses brûlures.
» Cour de Physiques - Chimie : Comment ça se passe alors qu'il y a des produits chimiques ? [ Mary et Victoria ]
» Cendres, étoiles, et autres brûlures lunaires. TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solicity :: District Galina :: Quartier Bravo-
Sauter vers: