Ceux qui ont cherché une issue n'ont trouvé que folie.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Metro "Rue 101"

Aller en bas 
AuteurMessage
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Metro "Rue 101"   Jeu 24 Déc - 17:58

Apres avoir descendu quelques verres et fumer une clope, Calico sortis enfin de chez lui pour se diriger vers la bouche de métro de la rue 101. C’était pas loin de chez lui et puis l'air était devenu un peu plus sains avec la nuit. L'ancien médecin vérifiait scrupuleusement son 9mm comme il vérifiait auparavant ses scalpels, minutieusement et lentement en prenant toutes les précautions possibles pour faire ce genre de manœuvre en marchant.

J'aurais pas dut descendre autant de shot, j'me suis endormis et maintenant ch'ui à la bourre, si le bourbon était pas la seule chose qui me reste, je le maudirais. Bordel, je vais louper la rame si ca continue...

Les pièces du pistolet se remontait instinctivement, comme si c'etait un geste quotidien exécute pendant toutes une vie alors que ca faisait pas 3 mois que tout avait commencé. Une fois la culasse remonté, l'arme vola dans son holster accroché du coté gauche de sa ceinture et les pas du mercenaire s’accélérèrent, une trotte puis une foulée qui se termina dans un sprint pour les deux dernières rues. Une fois arrivé à l'entrée du métro, il ne prit pas le temps de prendre les escalators et sauta grâce à l’élan pris pendant la course un étage plus bas, il lui restait deux escaliers a négocié et il arriverait au quais. Calico ne réfléchissait pas, il menait une course contre le temps et contre ses addictions qui risquait de lui coûter un contrat.

Après ce coin si... ch'ui arrivé... allez....

Et en effet, un derniers coin de tunnel et il arriva au quai numéro 2 de la station 101. L'endroit était étonnement propre en considération de l’état du reste du quartier, les murs n'etaient pas vandalisés, le sol etait plus ou moins propre et surtout, y avait pas un seul clodos dans tout le métro, mais bien vite la raison se fit entendre. Le bruit des bottes de combat de la milice umbra résonna dans toute la galerie, 5 hommes vêtus de l'uniforme noirs de la milice patrouillait, armes au poings et résolument décidé à casser de la racaille. Henry prépara ses papiers d'associés actif à la milice et attendit sur le quai en regardant de droites à gauche, le plus naïvement que lui permettait sa tete d’alcoolo qui en à trop vus, pour essayer de repérer sa cliente.

hmmm, je comprends les SDF, je préfère dormir dans un égouts plutôt que de me faire accrocher par une patrouille d'umbra et puis ils ont pas l'air de plaisanter, je me demande combien de ptits cons ont vus leurs sangs couler sur le carrelage après avoir essayé de piquer un portefeuille. M’étonne bien que le carrelage soit pas rouge sang.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Metro "Rue 101"   Jeu 24 Déc - 18:35

La jeune fille étudiait ses nouveaux Blueprint avec attention en marchant en direction de la rame de métro. Cela l'énervait. Ils sont obligés de faire des trucs aussi compliqués ? En plus de ça il y avait tellement d'incohérences ou de moyens d'optimiser le truc. Genre. POURQUOI ILS FONT LES RACCORDS LÀ. PIS C'EST QUOI CE TRUC "TRANSISTOR DE MÉDIATION". QUELLE MERDE. MOI DE MON TEMPS ON FABRIQUAIT DES TANKS, DES PUTAINS DE TANKS. EST-CE QU'ON AVAIT BESOIN DE TRANSISTORS DE MÉDIATIONS, NON, Y A PAS BESOIN DE MÉDIATION DANS LA BÊTE DES DIEUX.

Elle secoua la tête. Une patrouille d'hommes d'Umbra traînait. Elle avait pas l'habitude de voir ces gars-là, en fait. Ils déconnaient pas, on ne savait jamais ce qu'ils faisaient. Elle plaisanta :

- Vous ne venez pas pour moi, j'espère ?

Seulement pour un regard noir. Pfff. Elle revint à ses plans. Cette pièce-là... pas assez de résistance elle va lâcher super vite à ce voltage. Quelle merde.

- Bon au pire, je vais un peu bidouiller et ça va marcher, tant pis si je prends pas ces pièces-là... se souffla-t-elle à elle-même.

De toute façon elle n'avait pas besoin de logo Amprestige. Elle voulait juste un truc qui volait et une caméra collée et un autre truc qui volait et un flingue collé.

Le tram arriva. Elle s'était vêtue d'un long manteau ainsi que d'un pantalon et des chaussures assez solides, quelque chose d'ample pour pouvoir courir. Elle transporta un sac avec tous ces outils et tout son matériel dedans, mais ses innombrables poches laissaient voir qu'elle allait collecter beaucoup de choses... bien que dessous elle n'avait pas grand-chose. Elle entra dans le métro, et espéra que son camarade ne l'eut pas perdu.

Les mecs de Umbra étaient entrés. Elle regarda partout autour d'elle et vit son camarade avant de s'avancer vers lui.

- Bon, au moins tu es ponctuel, c'est bien. Je déteste attendre. On prend le métro jusqu'à Lok Lak, là on sort, on contourne les galeries sur 100 mètres, on n'entre pas, on monte. Par là il devra y avoir pas mal de bétons, c'est les restes d'un immeuble déserté. C'est un endroit qui CRAINT, tu feras gaffe à pas marcher sur des seringues. On sort de l'immeuble et on est en dehors de la ville. Ensuite faudra marcher un peu. J'espère que tout ira bien.

Elle soupira, le regarda, et s'assied, ouvrant une flasque contenant de l'alcool - lui servant rapidement un verre.

- Maintenant attendons. En espérant qu'il n'y ait pas de pannes, les tunnels craignent pas mal quand on est pas dans le tram. T'as jamais remarqué ces lueurs ? On dit que c'est des mutants qui nous regardent et qui attendent... c'est peut-être pour ça qu'en général quand le métro s'arrête entre deux arrêts à cause d'une panne, en général il y a peu de gens qui retrouvent une station...

Elle frissonna, se frotta les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Metro "Rue 101"   Jeu 24 Déc - 19:57

Ma supposition précédente semblait se confirmer, cette fille a peur de mourir et mon boulot et d'empecher qu'un tel désatre ne se produise. Elle est jeune et malgré son teint de peau, elle est mignonne surtout ses yeux, je crois que j'en ai jamais vus des pareils enfin je devrai peut-etre la rassurer la pauvre mais pour lui dire quoi ? si je sors mon baratin de médecin, elle va me chier à la gueule mais se sera mieux que rien et puis le client est roi et doit savoir qu'il est entre de bonnes  mains.

heater.... t'as pas à t’inquiéter, je te laisserai pas crever là-bas. Tu m'as engagé alors ta vie compte plus que la mienne, on s'en sortira mais va falloir que tu me bricoles un silencieux en urgences. J'ai oublié d'aller en acheter un au magasin et sans un joujou comme ca meme artisanal, on fera pas long feu.
Une derniere choses, si tu vois que je suis débordé.... Fuis et sauve toi, je trouverai bien un moyen de survivre..... j'ai toujours trouvé un moyen


meme si ca a impliqué une veritable descente au enfer, je m'en suis toujours sortis et c'etait peut-etre pour rencontrer cette gamine, empecher une nouvelle mort. C'est peut-etre ca se boulot, sauver des gens et pas que les descendre. Faudrait que je me renseignes sur une facons non-létales de m'occuper de mes contrats, je dormirai peut-etre mieux et puis une vrai nuit de sommeil ca me manque

Dans les tunnels les plus sombres, des taches de lumières semblables à des feu-follets brillaient dans la nuit, Calico ne croyait pas à ces histoires de mutants qui hante les couloirs de metro mais il mis sa main sur son arme et écarta Heater du bord du wagon par réflexe

Si on s'arrete,cache toi au milieu des gens et quand les portes s'ouvrent, planquent toi sous une banquettes jusqu'a mon signal. Compris ? tout se passera bien, je te le promet.

Calico continuais à regarder ces taches de lumières avec insistances, croyant parfois voir un visage déformé se dessiner, il serait toujours un peu plus fort la crosse de son arme en vérifiant perpétuellement sa droite et sa gauche. Au moindre mouvement suspect, il descends le connard qui a décidé de faire des vagues et au diables la sécurité. Il avait entendu parler de terroristes religieux et de mutants tarés qui s’attaquaient aux civils en se faisant peter ou en sortant des armes de poings dans des endroits exigus et avec la présence de la milice dans le coins, le quartier devait être à vif. Assez pour commettre un attentat ? Personne ne savait mais les gens dans ce genre de rame ont tous quelques choses de bizarres ou qui peut sembler anormal. Bien vite, le voyage devint un cauchemar pour calico qui voyait une menace dans chaque ombre t chaque lumière, la silhouette d'un journal devenait un poignard et le ptit vieux assoupis un terroristes qui dormait en attendant la fin du compte à rebours de sa ceinture. Tout etait une menace dont il fallait s'occuper. Alors il bus l'alcool de Heater pour se calmer et reprendre ses esprit mais l'effet escompté ne se produis pas et calico resta encore et toujours sur les nerfs, comptant chaque station avant le terminus puis 2 station avant la fin du calvaire, une panne mais pas n'importe quel panne, le genre qui sent l’embûche. Instinctivement il fit coucher Heater au sol puis il entendit 2 coups de feu, deux gerbes de flammes dirigés vers leurs wagon et provenant de la motrice. Il fallait agir vite mais sans risquer sa peau. Calico avança donc doucement et lentement le long des banc en comptant le nombre de détonation pour estimer la taille du chargeur ennemis. Il estimait qu'il y avait 2 Terroristes vus le court laps de temps entre 2 détonations. Il arriva enfin à la porte fermé du wagon et regarda dans la direction d'heater qu'il discernait difficilement dans le noir, respira un grand coup et.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Metro "Rue 101"   Jeu 24 Déc - 21:26

Oh, il avait un cœur tendre en fait. C'était... assez sexy tout compte fait. Elle plissa les yeux puis lui sourit. C'était assez rassurant mais ça l'effrayait de se sentir protégée aussi.


- Brr, si j'arrive à construire ce drone de merde il pourra nous protéger, enfin, la technologie Amprestige... manque plus qu'il nous tire une balle dans la nuque sans faire exprès...

Elle frissonna, regarda les lueurs par la fenêtre, but un coup et revint :

- De toute façon ce qui m'effraie c'est surtout de perdre des outils.

Elle sortit une clé à molettes, assez grosse et un peu rouillée, de son sac rapidement.

- Tu vois ça ? Ça coûte super cher, et on en produit plus vraiment, enfin pas de ce matériau là et avec des tailles qui ne permettent pas autant d'efficacité. Celles qu'ils vendent, je sais que tu t'en fous, concrètement ne permettent pas une prise parfaite sur les boulons de taille actuelle. Cela n'a aucun sens. Bref, pour revenir à ça, si je le perd, je suis dans la merde, car c'est utile, et ça coûte cher.

Elle eut un rictus, puis insista.

- Bon, moi je l'ai volé mais je veux dire, ça réduit pas forcément sa valeur. Et toute la valeur sentimentale, j'en ai brisé des fenêtres avec en m'énervant avec ça dans la main, c'est des souvenirs qu'on oublie jamais, à moins de le recevoir dans sa gueule.

Elle le rangea et ensuite jeta un oeil à son camarade qui ne semblait pas à l'aise. C'est vrai que c'était dangereux comme endroit, mais elle avait pris ce métro plus d'une fois et n'avait jamais eu de problèmes qu'elle n'avait pas su gérer.

Jusqu'à ce qu'il y eut vraiment une panne.

- Quand on parle du loup...

Elle regretta de ne pas avoir monté son drone plus tôt. Pendant qu'elle était à terre, elle sortit les pièces et se hâta de monter ça. Cela ne pouvait pas être difficile, tout s'imbriquait parfaitement et elle n'avait pas besoin de matériel supplémentaire, pas de soudure. Il avança, et ouvrit la porte derrière...

Rapidement, des coups de feu se firent entendre. Ils étaient montés dans l'autre rame, et de ce qu'elle pouvait voir, ils avaient descendu et commencé à faire les poches des personnes qui y étaient présentes. Cachés derrière un siège ils semblaient lutter contre un ou deux mecs solidement armés qui ripostaient, situés du côté où se trouvait la porte (que son camarade venait d'ouvrir). Visiblement, ils étaient pas les seuls à être armés.

Peu importe ce que ferait son camarade, le drone finit par s'envoler et, télécommandé par Heather qui n'avait pas de matériel hi-tech pour le diriger si ce n'était qu'une télécommande assez pourrie qui traînait au fond de son sac et qu'elle était parvenue à raccorder au drone, il finit par s'envoler pour venir aider

- Je te préviens, j'ai foutu ça n'importe comment, alors te mets pas devant et ne t'attend pas à quelque chose de plus qu'un tir de suppression.

Elle resta cachée derrière son siège bien au chaud, et, de là où elle était, essayait de tirer avec pour atteindre l'ennemi ou quelque chose... enfin, elle espérait juste qu'elle n'allait pas le crasher dans un mur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Metro "Rue 101"   Jeu 24 Déc - 23:37

Calico remarqua le petit engin volant se placer pendant qu'il observati silencieusement les 2 terroristes, le moment etait choisis, il fallait le faire vite et bien.

Si j'arrive à placer un pruneau dans celui qui est le plus proche, je pourrai rentrer dans le wagon pendant que son bazar me couvre. J'espere juste qu'y a une banquette pour me mettre à couvert. Ok juste attendre la fin de leurs chargeur

heater ! Des que je tire, laisse moi 5 secondes et fais tirer ton truc !
Henry essayait de parler le plus doucement possibles mais malheureusement, les bruits de pas se rapprochèrent suite à cet petite phrase et les bruit de pas devenaient oppressants, lourds au possible. On pouvait sentir l'envie de tuer rien q'aux bruit des pas sur le verre brisé des fenêtres explosés.
3 Coups de feu plus tard, le cling d'un chargeur tombant au sol se fait entendre, à ce moment Henry se jeta de son couvert pour se retrouver presque nez à nez avec un des assaillant. Les deux hommes furent surpris mais Henry pris d'un réflexes salvateur lui colla son flingue sur la rate et tira par deux fois. Le bruit fut étouffé par les vêtements dans lequel le canon était profondément enfoncés et à peine sa victime eut les genoux au sol que Calico s’était jetés derrière une banquette de bois en criant à son partenaire d'ouvrir le feu. Il fallait se reprendre, fixer l'autre à sa position avant qu'il riposte pour essayer de le prendre vivant mais ce genre d'hommes ne se laisse pas prendre et il le savait. Il faudrait le tuer et ça allait pas être simple. Le wagon était trop exigus pour faire une quelconque manœuvre tactique et le risque de trébucher sur un corps qui traîne au milieu de l'allée est fort probable. La seule solution est un assaut frontal, risqué pour sa vie mais en ce moment, seul comptait la gamine derrière. Si il le tuait pas maintenant, elle allait mourir et ça c’était un option totalement inenvisageable au yeux du vieux mercenaires. Il le fallait ! Il fallait qu'il sauve au moins une personne dans sa vie et se serait heater et ses yeux fabuleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Metro "Rue 101"   Ven 25 Déc - 1:18

Elle ne vit pas exactement ce qui se passait mais elle entendit des coups de feu. Elle s'approcha alors pour mieux voir. Des mecs tiraient, son ami tirait, tout le monde tirait. Un assaillant fut mit à terre. Elle s'approcha, entra dans le wagon. Elle avait reçu l'ordre de tirer cinq secondes après, elle l'aura fait attendre. Le gars, voyant le drone arriver fut pris de peur et le visa. Le drone se mit à son hauteur, elle essaya de le positionner pour tirer, tira.

Le drone partit en vrille, une rafale de 3-4 balles fut tirée et, à cause du recul car elle avait mal installée le dispositif gérant cela, le drone s'éclata contre le mur et perdit une hélice, mais le gars fut touché à l'épaule et à la mâchoire. Les autres purent l'achever rapidement.

Le danger écarté, elle s'approcha, et passa devant les deux gentils, dont un qui était mort, qui la remercia d'un signe de la tête, sans rien dire.

Elle attrapa son ami par la main, l'aida à se relever, courut ramasser son drone et remit maladroitement son hélice.

- Aide-moi à faire leurs poches, vite fait, et il faut qu'on se hâte.

Elle courut, se pencha sur les cadavres, et chercha leurs porte-feuilles ainsi que leurs armes ou tout matériel utile. Ils n'avaient pas grand-chose. Puis, soudain, se releva rapidement, écarquilla les yeux.

- Entends-tu les pas de l'armée des morts ?

Elle se tourna vers le gentil qui tentait de passer un appel à l'aide tout en vérifiant qu'il n'y a pas de blessés. Celui-ci la toisa.

- Ils te cherchent. Moi, ils m'ont déjà eue. Ils te cherchent. Je me demande si tu cours plus vite qu'eux.

Elle attrapa son camarade par la main, le tira en dehors du métro. On pouvait entendre des cris rauques provenant de l'obscurité, ainsi que des tremblements ,comme si une armée était effectivement en marche, mais c'était presque indécelable.

- "Ils suivront les voies", qu'ils se disent. Suivre les voies, et tu arrives à la station. C'est faux. On ne suit pas les voies, pas quand la Brume nous suit. Elle courra toujours plus vite que nous. Mais on peut se cacher, viens.

Elle le tira sur une dizaine de mètres.

- En état de panique, l'homme devient facilement prévisible.

Elle l'attira vers une porte, destinée peut-être à la maintenance, en métal. Elle explosa le verrou avec son drone, montait l'escalier en métal qui menait à l'étage supérieur. Une grande vitre surplombait le tram défectueux en bas. Il faisait sombre. L'homme sortit du tram, et courut en suivant les rails, cherchant les deux robespotes... jusqu'à ce que des hommes, ou des créatures, cagoulés ou au moins au visage impossible à identifier sortirent de l'ombre et le rattrapèrent. Il en abattit deux, avant de courir, disparaissant du champ de vision de la pièce dans laquelle ils se trouvaient.

- Il est foutu, ne te fais pas remarquer, y a plus de verrous en bas, s'ils nous voient ils monteront.

Elle ouvrit la porte située à leur droite. Un passage grillagé étroit en métal longeait le mur de la voie, en hauteur.

- En suivant ce chemin, on arrivera à la station Lok Lak Sud, notre destination, il suffit de pas faire de bruit en marchant. C'est le chemin le plus sûr, à force de vivre dans les ténèbres ils ont oublié qu'ils pouvaient regarder le ciel. Comme des porcs...

Elle longea, se tenant à la rambarde.

- Ils viennent de l'Alissa. Quand tu as pris les habitudes de la zone, tu sais comment réagir dans ce genre de situations. Arrivés à la station, on descendra par le poste de surveillance, et ensuite on courra en direction de la sortie. Pas envie de croiser des illuminés sectaires, surtout à cette heure. C'est pas loin...

Au bout du chemin grillagé apparaissait la station Lok Lak Sud. On pouvait voir en contre-bas des techniciens affairés à faire redémarrer le métro, des soldats lourdement armés se préparant à rejoindre le métro pour chercher des survivants, ainsi que des médecins affairés à réanimer un corps familier aux deux camarades pourtant dépecé de la plus horrible des manières.

- On est pas encore à Alissa, mais je te dirais "Bienvenue".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Mc Fox

avatar

Messages : 90
Argent : 1900

Char Data
Classe: Pistolero
Expérience totale: 245
Arme primaire: Calico M955A

MessageSujet: Re: Metro "Rue 101"   Ven 25 Déc - 14:14

Nom de dieu..... J'aurais jamais eu assez de munitions pour m'occuper de tout ça mais je l'ai sauvé et  même si ça me fait mal.... Elle m'a sauvé mais pas au sens propre. Enfin ça se serra pour plus tard mais si ça continue ainsi, c'est moi qui vais lui devoir quelques choses

Bien vite le groupe arriva à la station tant désirer et ne pas se faire remarquer fut assez simple dans tout le bordel provoqué par l'attaque terroristes. Calico se promit de se renseigner sur ses agresseurs dés qu'il passerait au QG d'umbra, Apres tout ils lui devaient bien ça! Restait le soucis d’éviter les enqueteurs qui allait pas tarder à arriver avec leurs questions embarrassantes et ils ne manqueraient surement pas d'emmener Heater pour complicité dans un acte terroriste juste parce que c'est une mutante et même avec ses relations, il ne pourrait pas la libérer alors il fallait les éviter en passant par les petites rues et tant pis pour les clodos qui voudraient se faire du fric en appelant les flics pour interroger un "couple" bizarres, si un seul de ces ivrognes tentaient ca, il les tueraient tous sans exception.

J'ai pensé le mot "couple" ? En meme temps quel image donnons nous ? un trentenaire et une jeune demoiselle à la peau blanche. On doit avoir l'air soit d'une tapin et de son mac soit d'un couples qui essaye d'eviter les ennuis et dans les deux cas, c'est pas bon.

Sur ce, Calico poussa son partenaire dans une ruelle et rechargea discrètement en se cachant avec elle derrière une poubelle. Quelques secondes plus tard, une voiture blanche marqué "police" passa dans la grand rue à basse vitesse. Ses occupants ne semblaient pas tranquilles et cherchaient vraisemblablement quelqu'un et ce quelqu'un c'etait probablement eux.

ok.... On sort de ce quartier, on essaye de me bricoler un silencieux et on va ramasser ce que tu veux mais par pitié évitons les flics, même en tant que membre d'umbra, je pourrai pas t'aider si on se fait choper.

les deux comparses continuèrent dans la ruelles, pour Henry l'arme bien visible en main pour dissuader toutes formes de dénonciations. Ils passèrent de coupe-gorge à coupe-gorge en regardant sans pitié les mutants et déchets humains qui traînaient dans ce quartier. Ils devaient se dépêcher ou toutes la zone serait bouclés. Calico ne doutait pas que toutes les grandes rues étaient déjà surveillés et qu'il valait mieux avoir ses papiers en ordre si on voulait sortir, choses qu'il avait oubliés dans les beaux-quartiers avant sa déchéance alors certes, il en avait de nouveau de la part d'umbra mais avec les flics qui avaient la, ça lui attirerait que des ennuis.

Si on se fait choper, cour vers la grande église verte et planque toi. Je m'occuperai de les réduire au silence si ça dégénère. Je sais que tu es forte mais vaut mieux pas que tu te fasses prendre ou alors tout les mutants en prendrons pour leurs grades et Dieu sait qu'ils ont pas besoin de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather September

avatar

Messages : 44
Argent : 0

Char Data
Classe: Technicien
Expérience totale: 150
Arme primaire: Mains nues

MessageSujet: Re: Metro "Rue 101"   Sam 26 Déc - 12:13

Il semblait moins à l'aise que lui. Il était vrai que sortir du quartier bordant le lac avec toutes les patrouilles mobilisées n'allait pas être facile.

- Cela m'étonne qu'il y ait autant de patrouilles de la Justice ici... De manière générale, ils ont déserté Lok Lak, c'est un endroit surtout géré par l'Ordre et les mutants... tu pourrais crever les yeux d'une enfant sur la grande rue et tu aurais juste deux trois illuminés qui lèveraient leur bière en ta direction en riant... Il doit se passer autre chose que cette histoire de panne...

Ils avançaient à travers les dédales, esquivant les plans d'eau, et se cachant aux regards de quelques sectaires qui se promenaient le couteau sacrificiel à la main.

Elle longea ensuite le lac, loin des habitations, pour finalement arriver vers un renfoncement dans la roche. Elle longea le mur pour arriver vers une sorte de petite hutte abandonnée. Elle chercha dans un buisson, déballa une échelle et grimpa.

- On la rangera en revenant, viens...

Elle déambula ensuite dans des galerie montantes qui finalement les amenèrent à la lumière de la nuit. La lune brillait haut dans le ciel, et la brume semblait avoir tout envahi. Derrière eux, on pouvait apercevoir les grillages qui bordaient la ville et qui empêchaient les gens de sortir ou d'entrer, gardés par des postes de gardes et des soldats qui faisaient leur ronde, avec les projecteurs et tout. Elle finit de réparer son drone qui se remit à voler.

- Bienvenue à la masion. Maintenant on marche un peu jusqu'à arriver à une route qui va en direction du sud... on la suit et on arrivera sur un ancien quartier de la ville déserté. Et là on va fouiller un bâtiment industriel, espérons qu'il n'y ait personne à cette heure...


Elle sourit et l'invita à la suivre.

[ Topic terminé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Metro "Rue 101"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Metro "Rue 101"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE METRO LONDONIEN
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» L'Abyss :: Nouveau magasin de gaming
» [Antre] Miami Metro Police Department
» hangar P2P près du metro SSD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solicity :: District Nadejda :: La Negra :: Métro-
Sauter vers: